mardi, janvier 24, 2012

Les Lions manquent leur entrée en matière

CAN 2012- Groupe C

Battu par la Tunisie (2-1), le Maroc a manqué son entrée en matière dans la 28e édition de la Coupe d'Afrique des Nations de football. Une défaite qui laisse des regrets car les Lions de l'Atlas avaient l'occasion de revenir au score et même de remporter le derby maghrébin si Chamakh et Hadji n'avaient pas raté deux buts tous faits. Plus tôt dans la journée, le Gabon s'était défait du Niger (2-0).

Un goût d'inachevé! C'est le sentiment que Gerets et ses poulains peuvent nourrir après la défaite contre la Tunisie (2-1), lundi, lors du derby maghrébin de la poule C de la Coupe d'Afrique des Nations. La revanche évoquée par le capitaine des Lions de l'Atlas, Houcine Kharja, n'a finalement pas eu lieu. Et pourtant qu'elle était à la portée de la sélection nationale!

Prenant le match à son compte durant les vingt premières minutes, la sélection nationale a produit de belles séquences de jeu collectif face à une équipe tunisienne un peu désorganisée et commettant des erreurs en défense. C'est d'ailleurs sur un mauvais dégagement de la défense tunisienne que le Maroc avait l'occasion de prendre l'avantage, si Marouane Chamakh, servi par Boussafa et seul face au gardien, avait été adroit (11e).

Revenus à la charge six minutes plus tard, les Lions de l'Atlas butaient à nouveau sur le portier des Aigles de Carthage. Amrabet lance Boussafa, qui voit sa frappe repoussée en corner (17e).

Failles en défense

Dhaouadi, un des meilleurs Tunisiens en première mi-temps, donnait les premières frayeurs à Lamyaghri, d'un tir du gauche sur le montant droit des cages marocaines (22e). La physionomie du match changea dès lors, les Tunisiens imposant de plus en plus leur jeu, poussant, à leur tour, la défense marocaine à la faute.

Pis, sur un coup franc aux abords des dix-huit mètres, la charnière centrale s'entasse au premier poteau, laissant Kantari seul au second. Cette erreur de placement paie cash car Kantari couvre le hors-jeu de Khalifa, qui de la tête, ouvre le score pour les Aigles de Carthage (1-0, 34e).

Les Tunisiens ont failli corser l'addition deux minutes plus tard sur une contre- attaque. Benatia et Kantari battus, Lamyaghri, bienveillant, était obligé de sortir pour enrayer le danger (36e). Le gardien de la sélection nationale a été également contraint de pallier les errements de sa défense de nombreuses reprises durant le match, comme sur cette nouvelle contre-attaque tunisienne (55e) menée par Khalifa, qui a fait sortir Lamyaghri loin de ses bases.

Le deuxième but des Aigles de Carthage viendra confirmer les failles dans la défense des Lions de l'Atlas: Msakni a passé en revue toute la charnière centrale avant de battre Lamyaghri d'un tir croisé (2-0, 75e).

Des ratés en attaque

En attaque, la machine a semblé grippée également. Entré en jeu, Youssef Hadji est lancé par Kharja sur le dos de la défense tunisienne. Il réussit le plus dur- en un contrôle, il élimine le dernier rempart tunisien-, mais ouvre trop son pied au moment de scorer (65e).

La réduction du score viendra de Houcine Kharja. Sur une remise de Kantari en position d'hors-jeu (non sifflé), le capitaine donnait de nouveau espoir à son équipe d'une frappe du gauche (2-1, 86e). Kharja a failli remettre les pendules à l'heure quelques minutes plus tard, mais sa frappe finissait au-dessus de la transversale.

Le Maroc perd ainsi le derby maghrébin et manque de fait son entrée en matière dans la CAN. Pour sa prochaine sortie, vendredi à 19h, la sélection nationale devra vaille que vaille faire la différence contre le Gabon, pays coorganisateur de la CAN, qui s'est défait un peu plus tôt lundi du Niger (2-0), pour espérer continuer l'aventure. D'ici-là, Gerets a tout le temps de corriger les nombreuses erreurs défensives constatées contre la Tunisie et beaucoup travailler devant les buts avec ses attaquants. Quant à la Tunisie, elle a pris une bonne option pour bien entamer, également vendredi, sa rencontre contre le Niger, une équipe prenable.

Kisito Ndou, Au fait

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une erreur est survenue dans ce gadget