mercredi, décembre 26, 2007

Pourquoi nous sommes sous developpés

Et nous allons le rester encore un petit peu...
Ce matin j'étais dans une banque (La BMCE) à Rabat pour récupérer un rappel de la CNSS
Voici un récit:
la moitié de l'effectif (3 personnes) sont entrain d'échanger leurs connaissances cinématographiques pour les débuts de Vandamme (serveur), Sylvester Stalone (théâtre) Arnold Schwarzi, et "la gentillesse" de Breavhaeat et la dernière phrase de sophie marceaux au creux de l'œil du Roi de l'angleterre à l'époque en lui disant "je suis enceinte mais pas de ton fils" et là mel Gibson lance son dernier cri et Cœur de lion meurt aussi...
ET moi je suis sorti à la recherche une photocopieuse (en panne à la banque) que je n'ai pas trouvé... Conclusion: j'ai été retardé pour la récupération de mon droit que l'État m'avait prélevé des Dizaines de mois auparavant et que la BMCE en a profité pour renflouer sa trésorerie pendant d'autres mois.
Et je me demande si on va se développer... un Jour

lundi, décembre 10, 2007

Méditation!

J'ai reçu ce mail ce matin en début de journée et j'ai jugé opportun de le partager avec vous. C'est Intéressant à lire jusqu'à la fin

"La fille d'un prédicateur réputé a été interviewée dans un talk-show télévisé et l'animatrice lui a demandé :
« Comment Dieu a pu laisser une telle horreur se produire ? (La dernière tuerie au campus de Virginia tech aux USA ). Cette jeune fille a donné une réponse aussi profonde que perspicace... :« Je crois que Dieu a été profondément attristé par tout ça, au moins autant que nous, mais depuis des années nous lui disons de sortir de nos écoles, de sortir de nos gouvernements et de sortir de nos vies. En tant que'gentleman' , Il s'est calmement retiré. Comment pouvons-nous espérer que Dieu nous donnera sa bénédiction et sa protection si nous insistons pour qu'il nous laisse seuls? »
Concernant les récents évènements, attaques terroristes, tuerie dans les écoles, guerres, etc. Je crois que cela a commencé avec Madeleine Murray O'Hair (elle fut assassinée) qui s'est plainte de ne plus vouloir la prière dans les écoles, et nous avons dit OUI.
Puis un autre a dit que nous ne devrions pas lire la Bible ou le Coran àl'école. La même Bible et le même Coran qui enseignent 'Tu ne tueras point, tu ne voleras point, et aime ton prochain comme toi-même et, nous avons dit OUI.
Ensuite, le Dr. Benjamin Spock a dit que nous ne devrions pas taper nos enfants quand ils agissent mal car leur petite personnalité serait faussée et nous pourrions altérer leur estime personnelle. (Le fils du même docteur s'est suicidé).Ils disent qu'un expert devrait savoir de quoi il parle peu importe ce qu'il nous dit, et là aussi nous avons dit OUI.
Maintenant, nous nous demandons pourquoi nos enfants n'ont pas de conscience, pourquoi il ne font pas la différence entre le bien et le mal , pourquoi ils peuvent sans émotions tuer des étrangers, des parents ou eux-mêmes.Probablement qu'à force de profondes réflexions, nous en viendrons à la>conclusion que cela a à voir avec le principe de 'récolter ce qu'on a semé' ?!

C'est drôle de voir à quel point il est simple pour les gens de rejeter Dieu et se demander ensuite pourquoi leur monde devient un enfer, à quel point nous croyons tout ce que les journaux disent et remettons en question tout ce que la Bible ou le Coran dit.
C'est drôle de voir que nous pouvons envoyer des 'jokes' par mail qui se répandent comme un feu de paille mais lorsqu'on envoie des messages à propos de Dieu, les gens y pensent à deux fois avant de les partager.
C'est drôle de voir que des articles impudiques, grossiers, vulgaires et obscènes se propagent si facilement et librement, mais des discussions publiques sur Dieu sont supprimées des écoles et des entreprises .
C'est drôle de voir que quand vous allez lire ce mail, vous ne l'enverrez probablement pas à beaucoup de gens de votre carnet d'adresses parce que vous ne savez pas en quoi ils croient ou ce qu'ils penseront de vous.
C'est drôle de voir que nous nous préoccupons plus de ce que les gens pensent de nous que de ce que Dieu pense de nous.

Partagez ce message si vous croyez qu'il en vaut la peine, si non jetez-le?Personne ne le saura ! Mais si vous jetez ce processus de réflexion, ne vous plaignez pas du mauvais état du monde dans lequel nous vivons. BONNE MÉDITATION ... !!!
"

jeudi, décembre 06, 2007

Talking to Amercians

J'aime les américains. Il sont si "stupidement" Funny :)

Be Rich!

C'est un groupe "the richerscales" qui veulent être des millionnaires.
Ecoutez leur histoire :)
C'est très sympa et c'est une formation des bases du web 2.0

mercredi, novembre 21, 2007

Sarkozy, islamophobe ?

c'est en tout cas ce que suggère le journaliste de Libération, Jean Quatremer. Il rapporte des propos que le président aurait tenus devant ses partenaires européens.

"Nicolas Sarkozy, recevant le Premier ministre irlandais, Bertie Ahem, le 21 septembre, puis le Premier ministre suédois, Frederik Reinfeldt, le 3 octobre, se serait livré à une véritable diatribe antimusulmane devant ses invités", écrivait-il lundi dans le quotidien.

"Le chef de l'Etat s'est lancé dans un discours confus d'une vingtaine de minutes, dans un langage très dur, très familier, choquant pour tout dire, contre le trop grand nombre de musulmans présents en Europe et leurs difficultés d'intégration".

Le président de la République "a aussi décrit de façon apocalyptique le choc de civilisations qui oppose les musulmans à l'Occident. Le tout, manifestement, pour justifier son opposition à l'adhésion de la Turquie à l'Union. Mais ses interlocuteurs en ont, en tout cas, retiré la désagréable impression que Sarkozy, non seulement avait un sérieux problème avec les musulmans, mais avait du mal à maîtriser ses nerfs", poursuit le journaliste, concluant son article en rappelant que le président français s'était déjà illustré en parlant de "l'homme africain qui refuserait l'idée de progrès". source Courrier casablanca

lundi, octobre 29, 2007

Ziki donne de l'argent

Ziki a mis en place un système d'ambassadeurs qui permettra à ses adeptes de gagner de l'argent.

Ziki, un des multiples outils de networking a investis dans ses propres membre en leur donnant la possibilité de gagner de l'argent en invitant d'autres personnes. C'est le programme d'ambassadeurs qui est opérationnel depuis peu et permettra de gagner jusqu'à 1,5 € par inscription.

A vous de jouer ;)

Et si j'éssayais?

"Lors d'un séminaire sur la motivation et la réussite, un invité d'honneur riche à millions qui racontait son parcours d'entrepreneur ("success story"), dit à l'assemblée : "J'ai lu ce livre... et c'est ce qui m'a permis de devenir un des hommes le plus riche du monde"..."

je partage avec vous ce site où j'ai pu apprendre pas mal de chose et il y a pas mal de book à télécharger gratuitement ;). Je ne suis pas encore millionnaire. Mais, ma khasrin walou pour essayer :) Cliquez ici

jeudi, octobre 18, 2007

Mabrouk! On peut Acheter En ligne.

Il entrera en vigueur à la mi-octobre, les porteurs de cartes de paiement sont éligibles.
Le processus est validé par Visa et MasterCard.
10 000 DH par an pour les achats auprès de sociétés étrangères.

Il a fallu six ans. Six ans entre la première tentative de mise en place d’un processus sécurisé de transaction par internet et le passage à l’acte. D’ici fin Ramadan, le Centre monétique interbancaire (CMI) et la société Maroc Télécommerce, pionnier en la matière, en feront l’annonce officielle : acheter et payer en ligne sera possible. Banal ! dira-t-on, d’autant que des opérations du genre ont déjà eu lieu au Maroc. Pas autant que cela, en fait. Les rares opérations qui ont eu lieu avaient trait à des achats effectués par des étrangers auprès d’entreprises locales (dont des coopératives artisanales) et toute une gymnastique technique avait été déployée pour cela. Dans d’autres cas, c’est la commande qui se fait en ligne, mais le paiement est effectué à la livraison ou à la récupération, par le client, du produit (exemple billet d’avion). Bref, le véritable commerce en ligne n’existait pas jusqu’à ce jour.

D’où l’importance du pas qui sera franchi dans deux semaines. Pour bien comprendre les opportunités offertes par ce mode de transaction, il suffit de penser que dans quelque temps, on pourra régler sa facture d’eau, d’électricité, de téléphone, par carte de paiement, sans avoir à se déplacer, ou encore remplir son panier et se faire livrer, par une enseigne de grande distribution. Les possibilités quasi illimitées. En France, le e-commerce a généré, au cours du premier semestre 2007, un chiffre d’affaires de 7,8 milliards d’euros, soit 85,8 milliards de DH, soit encore 57% des 150 milliards de DH que représente annuellement le commerce intérieur au Maroc. Et encore, l’Europe est à la traîne, au Canada par exemple, le e-commerce devrait représenter, au terme de l’année 2007, quelque 55 milliards de dollars, soit 440 milliards de DH. C’est dire, si le potentiel pour un marché vierge comme le Maroc est intéressant.

Le commerçant doit apporter la preuve en cas de contestation
Comment se fera le e-commerce au Maroc ? Concrètement, l’acheteur voulant acquérir un bien ou service proposé en ligne devra entrer son numéro de carte bancaire complet (celui figurant sur le dos de la carte) et la date de validité. Le traitement sera assuré par Maroc Télécommerce, société jouant le rôle de TPE (terminal de paiement électronique virtuel), sécurisant la transaction - donc la confidentialité du numéro de carte. La société jouera donc le rôle d’interface entre le client (acquéreur) et le Centre monétique interbancaire (l’acceptant) qui validera le débit des sommes engagées, du compte du client à celui du commerçant. Pour plus de garanties, il faut savoir que le processus a été validé par les gants de la monétique que sont Visa et MasterCard.

Fait important à signaler, aussi bien Maroc Télécommerce que le CMI ne se portent garants que pour le processus technique de la transaction (sécurisation des données, versement au commerçant) et non pas la finalité qui est celle de savoir si le produit a été effectivement commandé par le client, a été livré ou est conforme à ce qui était prévu. Que les consommateurs se rassurent cependant. Dans ces cas, c’est au commerçant, payé par les banques, d’apporter la preuve de la transaction (par exemple, voyage effectivement consommé dans le cas d’achat d’un billet d’avion, ou bon de livraison signé par le client dans le cas d’achat d’un article).

Il a fallu que les opérateurs économiques fassent pression sur les banques
Bien entendu, tout ce processus n’est pas très compliqué à mettre en œuvre, ce qui amène à poser la question suivante : Pourquoi avoir attendu tout ce temps ? Réponse simple, craignant des failles dans le processus, les banques étaient réticentes à s’y engager. Selon des sources bien informées, il a fallu que les opérateurs économiques, notamment les compagnies low cost implantées au Maroc, et dont le business model repose sur la vente de billets par internet, fassent pression, aussi bien sur le GPBM qu’au niveau des départements ministériels concernés.

Autre question importante, qui peut prétendre bénéficier de ces avantages? En fait tout ceux qui disposent d’une carte de paiement, et non pas de simple retrait (exemple Visa electron) auront accès au paiement en ligne.

Enfin, et bonne nouvelle pour les amateurs de téléchargement de musique payante, il sera également possible d’acheter en ligne auprès des entreprises étrangères. Selon des sources sûres, l’Office des changes a donné son aval pour une dépense annuelle maximale de 10 000 DH par personne. Une décision qui en étonnera plus d’un, mais qui se justifie par les chiffres. En effet, tous les Marocains ne consomment pas les 20 000 DH de devises octroyés par l’Etat pour leur voyage à l’étranger. De plus le nombre de porteurs de cartes de paiement tourne aux alentours d’un million de personnes dont la plupart ne consommeront pas d’achat à l’étranger sur internet. Conséquence : ouvrir cette possibilité n’affecte pas substantiellement le matelas de devises du pays.

source: lavieéco 5/10/07

vendredi, octobre 12, 2007

La nouvelle sélection d'el Fassi 2007 (finale)

Le Nouveau Gouvernement Marocain, l'alternance sur le poste du "Ministre d’Etat sans Porte Feuille"

En voici la composition:

- M. Abbas El Fassi : Premier ministre.

- M. Mohamed El Yazghi : ministre d'Etat.

- M. Abdelwahed Radi : ministre de la Justice.
- M. Chakib Benmoussa: ministre de l'Intérieur.
- M. Taieb Fassi Fihri: ministre des Affaires étrangères et de la coopération.
- M. Ahmed Toufiq: ministre des Habous et des affaires islamiques.
- M. Abdessadek Rabiî: Secrétaire général du gouvernement.
- M. Mohamed Saad Alami: ministre chargé des relations avec le Parlement.
- M. Salaheddine Mezouar: ministre de l'Economie et des finances.
- M. Karim Ghellab: ministre de l'Equipement et du transport.
- M. Ahmed Taoufiq Hejira: ministre de l'Habitat, de l'urbanisme et de l'aménagement de l'espace.
- M. Mohamed Boussaid: ministre du Tourisme et de l'artisanat.
- Mme Amina Benkhadra : ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement.
- Mme Yasmina Baddou : ministre de la Santé.
- Mme Nawal El Moutawakil: ministre de la Jeunesse et des sports.
- M. Aziz Akhenouch: ministre de l'Agriculture et de la pêche maritime.
- M. Ahmed Akhchichine: ministre de l'Education nationale, de l'enseignement supérieur, de la formation des cadres et de la recherche scientifique.
- M. Khalid Naciri : ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement.
- M. Jamal Aghmani: ministre de l'Emploi et de la Formation Professionnelle.
- M. Ahmed Chami: ministre de l'Industrie, du Commerce et des nouvelles technologies.
- M. Abdellatif Maâzouz : ministre du Commerce extérieur.
- Mme Nouzha Skalli : ministre du Développement social, de la famille et de la solidarité.
- Mme Touriya Jabrane : ministre de la Culture.
- M. Abderrahmane Sbaï : ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de l'Administration de la Défense nationale.
- M. Nizar Baraka : ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des affaires économiques et générales.
- M. Mohamed Abbou : ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de la modernisation des secteurs publics.
- M. Mohammed Ameur : ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de la Communauté Marocaine résidant à l'étranger.
- M. Abdelkébir Zahoud : Secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'Environnement, chargé de l'eau et de l'environnement.
- M. Anis Birou : Secrétaire d'Etat auprès du ministre du tourisme et de l'Artisanat, chargé de l'artisanat.
- M. Saad Hassar: Secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Intérieur.
- Mme. Latifa Labida: Secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Education nationale, de l'enseignement supérieur, de la formation des cadres et de la recherche scientifique, chargé de l'enseignement scolaire.
- M. Ahmed Lakhrif : Secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération.
- Mme Latifa Akherbach : Secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération.
- M. Abdeslam Al Mesbahi: Secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Habitat, de l'urbanisme et de l'aménagement de l'espace, chargé du développement territorial.

mercredi, octobre 10, 2007

Combien vous payer dans votre Banque

Selon la vieeco:
"... A la Banque Populaire, par exemple, le virement vers une autre agence de la banque est aujourd’hui gratuit alors qu’il coûtait 10 DH avant octobre 2006. Mis à part ce service, aucune baisse n’a été observée sur les opérations courantes pour les particuliers . A la Société Générale Marocaine de Banques (SGMB), seul le retrait avec un chèque de guichet est devenu gratuit (il coûtait 20 DH auparavant). Au Crédit du Maroc, on a supprimé les frais de virement dans la même agence et vers les agences sur place de la banque (ils étaient de 5 DH vers la même agence et 15 DH vers une autre agence avant octobre 2006). Enfin, c’est au niveau du CIH que le plus grand nombre de baisses est intervenu. Le retrait d’espèces d’une autre agence est passé d’une fourchette de 20 à 35 DH, selon le montant du retrait, à 25 DH fixes, les virements vers la même banque sont passés d’une fourchette de 10 à 20 DH, selon l’emplacement de l’agence, à 0 DH, et enfin les encaissements de chèque dans les agences hors place sont passés de 10 DH à 5 DH."

lundi, septembre 17, 2007

mercredi, août 22, 2007

jeudi, août 16, 2007

vendredi, juillet 27, 2007

Al Jazeera et sa guerre!

Pour contrer le blocus fait par les satellites américains, AL Jazeera fait de la pub sur le Net et diffuse sa chaîne sur la toile.

mardi, juin 12, 2007

Une nouvelle forme de CV

Le Maroc commence les premiers produits financiers Halal

Le Maroc commence les premiers produits financiers 'Halal'
La banque centrale marocaine "Bank Al Maghrib" a annoncé l'introduction de produits bancaires conformes à la Chariâ à partir de ce mois de mai. Il s'agit d'«Ijara», «Moucharaka» et «Mourabaha».

Bank Al-Maghrib s'apprête à lancer des produits bancaires conformes à la Chariâ. L'annonce a été faite hier par le wali de BAM, Abdellatif Jouahri, lors d'une conférence de presse tenue à Rabat. «L'introduction de ces produits devrait permettre d'élargir la gamme de services bancaires et de contribuer à une meilleure bancarisation de l'économie», a relevé M. Jouahri, dans une déclaration relayée par l'agence de presse MAP. Ces nouveaux produits bancaires sont «Ijara», «Moucharaka» et «Mourabaha». BAM a défini, en concertation avec le Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM), le cadre devant régir l'offre de ces produits par les établissements de crédit marocains. L'opération «Ijara» est définie comme étant tout contrat selon lequel un établissement de crédit met, à titre locatif, un bien meuble ou immeuble à la disposition d'un client.

L'opération «Moucharaka» est définie comme étant tout contrat ayant pour objet la prise de participation, par un établissement de crédit, dans le capital d'une société existante ou en création, en vue de réaliser un profit. Les deux parties participent aux pertes à hauteur de leur participation et aux profits selon un prorata prédéterminé.

L'opération «Mourabaha» est définie comme étant tout contrat par lequel un établissement de crédit acquiert, à la demande d'un client, un bien meuble ou immeuble en vue de le lui revendre moyennant une marge bénéficiaire convenue d'avance, le règlement par le client se fait en un ou plusieurs versements, à une date ultérieure, ne dépassant pas 48 mois.

En politique monétaire, Bank Al-Maghrib veut rester vigilant. Le premier rapport sur la politique monétaire a été préparé pour le conseil de la banque en décembre dernier. Avec la persistance des risques de tensions sur les prix, le conseil a décidé de continuer à mener une politique monétaire vigilante, en maintenant les interventions de la banque sur le marché monétaire principalement par les reprises de liquidités sur appel d'offres à 7 jours avec un taux porté à 2,75 %. Pour l'inflation, le Wali de BAM parle désormais de ciblage. «Les Banques centrales ont tendance à opter pour des stratégies monétaires basées sur le ciblage de l'inflation», note-t-on.

Le ciblage de l'inflation nécessite que la Banque centrale mette en place un dispositif d'analyse et de prévision et un cadre opérationnel de politique monétaire appropriée.

En ce qui concerne le système financier, le niveau des créances en souffrance a baissé en 2006 pour s'établir à environ 11 %. «Cette bonne performance a été réalisée grâce à l'opération de radiation sur les comptes conduite en 2005, au recouvrement des crédits importants, mais aussi du fait du développement rapide des crédits ces dernières années», explique-t-on.

Pour le pôle bancaire public, BAM rappelle que le CIH a retrouvé «une situation normale» et que le CAM est engagé «sur un plan de restructuration avec des avancées importantes».

En œuvrant pour l'alignement du secteur bancaire sur les meilleurs standards internationaux, BAM veut permettre aux banques marocaines «d'accélérer leur internationalisatio n avec de nouvelles implantations et de projets dans les pays du Maghreb, en Afrique subsaharienne et dans d'autres régions».

Source : Aujourd'hui le Maroc

samedi, mai 26, 2007

Youtube censuré par Maroc Telecom

Bonjour,
Si vous n'arrivez pas à voir quelques videos en bas... C'est vous êtes censuré de voir youtube!

Eh wé changer de connexion, changez de pays ou mettez-vous derrière un proxy de chine pour les voir!

voici un proxy fonctionnel 222.66.48.200 (port 80)

dimanche, mai 06, 2007

Holocust et cartoon

Comment les caricaturistes de 61 pays voient le holocust.

mardi, avril 10, 2007

Une autre course sur les routes du Maroc



On peut voir le dérrangement que ça a causé aux automobilistes en plus d'un crash à l'entrée de l'autoroute et le bouquet final: les gendarmes qui les laissent partir sachant que la course n'est pas autorisée et en peut entendre un gars au fond (un des victimes) : il dit qu'il a téléphoné aux états majeurs mais il ne sont pas au courant...

jeudi, mars 22, 2007

De l'humour sur BAYN

J'ai eu ce mail dans un groupe de discussion et je l'ai trouvé aussi marrant que vrai. :)
"
Gad se moque de Bayn dans son spectacle au Maroc

"bayn... téléphoner dans un rayon de 30 km... vive le portable!"
" ok, 35 pas 30... wooow, ça change tout, je retire ce que j'ai dit... ha
ha ha"
"bayn... je comprends mieux pkoi ils ont choisi ce nom... si ton
interlocuteur n'est pas baaaayn devant toi, tu captes pas !"
"déjà je capte pas leur plan marketing... j'aurais bien aimé être une
petite souris et pouvoir me glisser dans la fameuse réunion, le jour où le
mec, après une longue réflexion a proposé comme logo "el ferrrfaaaraaa!" à
marrakech, ils ont cru kon leur annonçait la pluie! "
"j'ai un copain qui a acheté bayn et qui en voulant se la péter, a appelé
sa copine (bayn elle aussi... chai pas c'est koi leur truc, bien-sûr c de
bayn à bayn, les autres y'a paaaaaaaas... c'est une secte!) en lui disant
kil était à marrakech... elle lui a répondu "arrête tes conneries, tu peux
pas dépasser 30 km!"
"
bonne journée

vendredi, mars 09, 2007

Les médias américains

La pub que La chaine FOX présente ici comme une pub pour le Terrorisme; Je l'avais vu sur une des chaines iraqiènne: La différence, c'est que je l'avais vu toute ENTIERE, car de dernier act (la partie du fin qui manque) c'est le message: C'est une phrase à la fin qui condamne le terrorisme et appelle à la coalition entre les iraqis.
Mais, ce que je vois dans ce reportage est grave et montre comment les médias manipulent le poeple américain (le pauvre, vous pouvez voir en bas d'une des video comme la tâche est facile). Ils n'ont pas d'éthique ces gens là ils vendraient leurs mères pour un dollar de plus. puf!

Email poursuite

Un bon exemple du Marketing viral



Parmi les moyens de faire passer un message ou une pub, il n' y a pas mieux que passer par ce canal: le viral ou le bouche à oeille. Gmail fait pareil! il fait une belle video que tout le monde peut voir et faire passer à ses amis.

Il important que le message soit concis: court et efficace!

mardi, mars 06, 2007

lundi, mars 05, 2007

Batar ou Betar



Voici un mouvement pacifiste de jeunesse sionniste française Betar, il ne fait qu'agresser les gens qui contrarient ses idées et ce sans aucune impunité car les politiques ont peur de tomber dans l'antisémitisme la connerie du siècle !!

sourat Atahrim



vendredi, mars 02, 2007

Lettre ouverte au dg de la Redal

Baraka! Trop c'est trop! des incidents de ce genre continuent à ce produire et au COEUR même de la capitale. C'est la hônte.

Voici une lettre ouverte envoyé au dg de la redal (sans aucune majuscule) de la part du Docteur Fayçal Bouhlal et publié sur rabatinfo.ma

"Une entreprise qui œuvre pour l'assainissement liquide de Rabat-Salé, mais aussi la distribution de l'eau et de l'électricité aux habitants dans les deux villes mitoyennes. J'avais cru qu'en faisant appel à une multinationale française, probablement bourrée de compétences, nous aurions un service de qualité, des prix conformes au pourvoir d'achat de la majorité de nos concitoyens, des travaux de réparation et un service de qualité, il n'en est rien.

Les anciens immeubles et magasins du centre ville de la capitale, étaient alimentés en courant de 110 et 220 volts, sans problèmes, en dehors des tarifs qui ont plafonnés et qui continuent leur inexorable ascension. Un scandale, comme le prix de l'eau.

La suppression du 110 volts a été prise pour le remplacement par un courant en 220 et 380 volts. Tout augmente…pourquoi pas le voltage.

Nous avons été avertis de la date de ce passage et des employés de la Redal ont procédé aux changements des compteurs. Des électriciens à notre charge ont modifié la distribution et procédé aux corrections qui devaient être entreprises dans chaque maison et dans chaque lieu de travail. Ce fut fait, mais certainement pas partout et avec la rigueur voulu.

Lors du rétablissement du courant par la Redal, des courts circuits ont entraîné des explosions, des incendies et des mouvements de paniques indescriptibles. Le lieu de travail où j'officie depuis plusieurs décennies, a été déserté ainsi qu'un autre cabinet médical et les lieux de travail des divers étages de l'immeuble sis au 21 avenue Allal Ben Abdallah.

Extincteurs, pompiers, coupure du courant, appel de la Redal qui se déclare non concernée et non responsable.

Ces incidents ont privés d'électricité depuis une semaine une partie du quartier. La Redal s'en fout comme de la guerre de 14-18.

C'est grave Monsieur le directeur général, sans aucune majuscule…de tels incidents ont eu lieu dans plusieurs immeubles du centre ville.

Etes-vous au courant ? Avez vous envoyé vos spécialistes pour s'enquérir des dégâts commis ? Avez-vous donné des ordres pour que ces dégâts soient pris en charge par votre entreprise, qui fait d'énormes profits sur nos dos ?

L'entreprise que vous dirigez, s'est lancée dans des travaux sans que ses spécialistes fassent un tour d'horizon complet pour juger de la mise en conformité et en état, des réseaux anciens et des colonnes de distributions du courant, qui datent de très nombreuses années.

Dans un pays où la défense du consommateur n'existe pas, vous et votre entreprise pouvez mettre en danger des citoyens sans même vous en excuser.

Monsieur le dg, en France, Redal et sa maison-mère aurait eu des comptes à rendre. Vous-mêmes, vous auriez sauté comme une crêpe illico presto.

Prenez vos responsabilités pour que de tels incidents ne surviennent plus, pour que le retour du courant électrique soit sans risque et rapide, sachant vous-mêmes qu'il est impossible de travailler dans un cabinet médical ou dans des magasins sans éléctrivité.

Faites votre boulot de DG car pendant que Redal s'engraisse sur notre dos, nous, nous sommes dans l'obscurité et nos patients dans le froid par sa faute.

Docteur Fayçal Bouhlal."

vendredi, février 23, 2007

RfID ça vous dit qqchose?



Une nouvelle technologie qui commence à faire ses preuves

jeudi, février 22, 2007

un bon modèle à suivre?



Je ne sais pas c'est bien? comment qualifiez-vous ce comportement... Le fait d'autoriser une course tout en laissant la circulation normale???
C'est ...

M. Beheeem :)

NTIC au Maroc

mercredi, février 21, 2007

lundi, février 19, 2007

Une erreur est survenue dans ce gadget